Magnétiseur-Guérisseur
Get Adobe Flash player

Homéopathie

C’est la médecine alternative préférée des Français. Inventée il y a plus de deux siècles par le médecin allemand Samuel Hahnemann, l’homéopathie (du grec homoios, semblable, et pathos, maladie) se fonde sur la loi de similitude décrite en 1796 : toute substance capable de provoquer des symptômes chez un sujet sain est capable de guérir ces mêmes symptômes chez un sujet malade.

Soigner le mal par le mal !

Ainsi, le venin d’abeille à dose homéopathique apaise le gonflement et l’échauffement dus à une piqûre.

Deux principes du médicament homéopathique : la dilution et la dynamisation. Plus la dilution est élevée, plus l’effet serait puissant. La dynamisation découlerait des secousses pratiquées entre chaque dilution.

Les préparations homéopathiques se présentent principalement sous forme de granulés.

L’homéopathe soumet le patient à un questionnement précis sur son tempérament, ses antécédents personnels, familiaux pour dresser un profil homéopathique appelé diathèse.

L’homéopathie a ses adeptes – tous les déçus de l’allopathie – et ses détracteurs – l’Académie de médecine.

Indications

Pathologies aiguës et problèmes chroniques (asthme, allergies au pollen, eczéma…). Stimule le système immunitaire. Infections récidivantes. Insomnie, anxiété, dépression légère à modérée. Apaiserait les troubles hormonaux dus aux règles ou à la ménopause. Peut aider à supporter les traitements lourds en cas de pathologies graves. Utile pour les enfants et les femmes enceintes.

Point de vue de la Science

Pour les détracteurs, les substances actives sont tellement diluées qu’elles ne peuvent avoir d’effet. La société savante d’homéopathie affirme que, sur une trentaine d’études menées depuis dix ans, une seule montre un effet inférieur à celui d’un placebo. En 2004, l’Académie de médecine demandait le déremboursement de l’homéopathie : “C’est une méthode imaginée il y a deux siècles à partir d’a priori conceptuels dénués de fondement scientifique.” Et pourtant des millions d’utilisateurs en éprouvent certains bienfaits.

Quel praticien

L’exercice médical de l’homéopathie est reconnu depuis 1997 par le Conseil de l’ordre des médecins. Il existe un diplôme universitaire homéopathie à Paris-XIII, Aix-Marseille-II, Lyon-I, Poitiers, Bordeaux-II, Limoges. Les homéopathes sont regroupés dans le Syndicat de la médecine homéopathique (www.smhomeo.fr) et le Syndicat national des médecins homéopathes français (www.snmhf.org). On peut aussi se renseigner auprès des pharmaciens, qui connaissent les homéopathes réputés de leur quartier. Attention, certains homéopathes, même très compétents, ne sont pas médecins. Non formés au diagnostic médical, ils peuvent passer à côté d’une pathologie grave.

Contre-indications : Aucune
Effets indésirables

Certains remèdes peuvent entraîner une phase de légère aggravation avant d’obtenir l’amélioration (ex. : le Psorinum).

Conseils

Le diagnostic doit toujours être posé par un médecin, surtout chez la femme enceinte et l’enfant. En automédication, l’homéopathie suffit parfois à soulager des symptômes bénins (rhume, piqûre d’insecte, mal de mer…), mais ne doit jamais servir à plus ! Ne pas absorber de substance mentholée juste avant ou juste après la prise de granules, sous peine d’en annuler l’effet.

Coût

Les consultations de médecins conventionnés sont remboursées à 70 % par la Sécurité sociale, le reste par les mutuelles.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *