Magnétiseur-Guérisseur
Get Adobe Flash player

Homéopathie

C’est la mĂ©decine alternative prĂ©fĂ©rĂ©e des Français. InventĂ©e il y a plus de deux siècles par le mĂ©decin allemand Samuel Hahnemann, l’homĂ©opathie (du grec homoios, semblable, et pathos, maladie) se fonde sur la loi de similitude dĂ©crite en 1796 : toute substance capable de provoquer des symptĂ´mes chez un sujet sain est capable de guĂ©rir ces mĂŞmes symptĂ´mes chez un sujet malade.

Soigner le mal par le mal !

Ainsi, le venin d’abeille Ă  dose homĂ©opathique apaise le gonflement et l’Ă©chauffement dus Ă  une piqĂ»re.

Deux principes du mĂ©dicament homĂ©opathique : la dilution et la dynamisation. Plus la dilution est Ă©levĂ©e, plus l’effet serait puissant. La dynamisation dĂ©coulerait des secousses pratiquĂ©es entre chaque dilution.

Les préparations homéopathiques se présentent principalement sous forme de granulés.

L’homĂ©opathe soumet le patient Ă  un questionnement prĂ©cis sur son tempĂ©rament, ses antĂ©cĂ©dents personnels, familiaux pour dresser un profil homĂ©opathique appelĂ© diathèse.

L’homĂ©opathie a ses adeptes – tous les déçus de l’allopathie – et ses dĂ©tracteurs – l’AcadĂ©mie de mĂ©decine.

Indications

Pathologies aiguĂ«s et problèmes chroniques (asthme, allergies au pollen, eczĂ©ma…). Stimule le système immunitaire. Infections rĂ©cidivantes. Insomnie, anxiĂ©tĂ©, dĂ©pression lĂ©gère Ă  modĂ©rĂ©e. Apaiserait les troubles hormonaux dus aux règles ou Ă  la mĂ©nopause. Peut aider Ă  supporter les traitements lourds en cas de pathologies graves. Utile pour les enfants et les femmes enceintes.

Point de vue de la Science

Pour les dĂ©tracteurs, les substances actives sont tellement diluĂ©es qu’elles ne peuvent avoir d’effet. La sociĂ©tĂ© savante d’homĂ©opathie affirme que, sur une trentaine d’Ă©tudes menĂ©es depuis dix ans, une seule montre un effet infĂ©rieur Ă  celui d’un placebo. En 2004, l’AcadĂ©mie de mĂ©decine demandait le dĂ©remboursement de l’homĂ©opathie : “C’est une mĂ©thode imaginĂ©e il y a deux siècles Ă  partir d’a priori conceptuels dĂ©nuĂ©s de fondement scientifique.” Et pourtant des millions d’utilisateurs en Ă©prouvent certains bienfaits.

Quel praticien

L’exercice mĂ©dical de l’homĂ©opathie est reconnu depuis 1997 par le Conseil de l’ordre des mĂ©decins. Il existe un diplĂ´me universitaire homĂ©opathie Ă  Paris-XIII, Aix-Marseille-II, Lyon-I, Poitiers, Bordeaux-II, Limoges. Les homĂ©opathes sont regroupĂ©s dans le Syndicat de la mĂ©decine homĂ©opathique (www.smhomeo.fr) et le Syndicat national des mĂ©decins homĂ©opathes français (www.snmhf.org). On peut aussi se renseigner auprès des pharmaciens, qui connaissent les homĂ©opathes rĂ©putĂ©s de leur quartier. Attention, certains homĂ©opathes, mĂŞme très compĂ©tents, ne sont pas mĂ©decins. Non formĂ©s au diagnostic mĂ©dical, ils peuvent passer Ă  cĂ´tĂ© d’une pathologie grave.

Contre-indications : Aucune
Effets indésirables

Certains remèdes peuvent entraĂ®ner une phase de lĂ©gère aggravation avant d’obtenir l’amĂ©lioration (ex. : le Psorinum).

Conseils

Le diagnostic doit toujours ĂŞtre posĂ© par un mĂ©decin, surtout chez la femme enceinte et l’enfant. En automĂ©dication, l’homĂ©opathie suffit parfois Ă  soulager des symptĂ´mes bĂ©nins (rhume, piqĂ»re d’insecte, mal de mer…), mais ne doit jamais servir Ă  plus ! Ne pas absorber de substance mentholĂ©e juste avant ou juste après la prise de granules, sous peine d’en annuler l’effet.

Coût

Les consultations de médecins conventionnés sont remboursées à 70 % par la Sécurité sociale, le reste par les mutuelles.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *