Magnétiseur-Guérisseur
Get Adobe Flash player

GuĂ©rir…

Le processus de guĂ©rison…

La maladie est la dĂ©gradation d’un ensemble de facteurs :

  • Le dĂ©sĂ©quilibre part d’une zone ou d’un organe, puis s’Ă©tend aux zones adjacentes dans la mesure oĂą le fonctionnement partiel ou dĂ©fectueux a des consĂ©quences colatĂ©rales : circulatoire, lymphatique, hormonale, nerveux…

Les causes de ce déséquilibre agissent concomitamment :

  • Des chocs Ă©motionnels de la sphère familiale, amicale, professionnelle
  • L’alimentation et plus gĂ©nĂ©ralement l’hygiène de vie
  • Les modes de pensĂ©e, les poisons tels que la haine, la rancune, la jalousie, l’aviditĂ©, la colère, l’ignorance…
  • L’hĂ©rĂ©ditĂ© jouant le rĂ´le de terrain favorable ou malheureusement d’handicap
  • L’environnement, les pollutions…

La mĂ©decine moderne a une puissance de frappe phĂ©nomĂ©nale – Les progrès scientifiques forcent l’admiration et sont une vĂ©ritable bĂ©nĂ©diction pour l’humanitĂ©.

Certaines maladies font de la résistance et défient les connaissances scientifiques.

Le processus de guérison est alors long et nécessite parfois un ensemble de changements :

  •  Soutenir le physique :
    • Adopter une alimentation adĂ©quate
    • S’aider de la phytothĂ©rapie, de l’aromathĂ©rapie
  • Soutenir l’Ă©motionnel (ce qu’il y a de plus dur Ă  faire)
    • Bannir le nĂ©gativisme
    • Favoriser l’optimisme
  • Soutenir le mental :
    • S’aĂ©rer l’esprit : faire de la gymnastique douce, de l’aquagym
    • Re-dĂ©couvrir la nature

En tant que thĂ©rapeutes, nous n’avons pas de baguette magique.
Un long processus de détérioration des fonctionnalités biologiques pour en arriver à une certaine maladie ou déséquilibre psychologique nécessite un long bouleversement en vous-même.

La vie de ce sage SWAMI SIVANANDA illustre bien cette constatation : MĂ©decin de formation, il soignait beaucoup de patients jusqu’au jour il abandonna sa mission pour devenir sage hindou parce qu’il Ă©tait persuadĂ© que cela ne servait Ă  rien de soigner le corps pour combattre une maladie mais qu’il fallait mieux changer les modes de pensĂ©e, modes de vie pour rĂ©soudre les problèmes de santĂ© du corps, qui en Ă©taient la consĂ©quence.


Le magnétisme peut aider, ainsi que tous les conseils que nous essayons de vous transmettre.
Notre action peut s’avĂ©rer complĂ©mentaire Ă  la mĂ©decine et certains hĂ´pitaux (y compris dans le monde) y recourent officiellement…

Le processus d’amour et de compassion que l’on vous envoie par l’acte du magnĂ©tisme vous saura d’autant plus bĂ©nĂ©fique que vous le recevrez comme un cadeau que vous fait l’invisible sur le chemin de votre Ă©volution. Ce serait le plus merveilleux des bienfaits que vous vous feriez Ă  vous-mĂŞme, d’ailleurs.

Voici les observations que nous sommes “obligĂ©s” de constater, tellement cela s’impose Ă  nous en tant que nettoyeur de l’aura et manipulateur des Ă©nergies qui y circule :

  • La maladie est bien souvent une Ă©preuve mise sur notre chemin, en vue de notre Ă©volution : la remise en doute de notre ĂŞtre est tellement profonde, notre dĂ©sespĂ©rance nous oblige Ă  trouver des rĂ©ponses au-delĂ  des apparences…
  • Opère un lent processus (soit issu de l’enfance, soit des turpitudes de la vie, soit parfois de vie antĂ©rieure) d’accumulation dans l’aura de pensĂ©es/Ă©motions nĂ©gatives ou souffrances, qui finissent par bloquer la circulation des Ă©nergies qui nous arrivent de la terre et du “cosmos”
  • Il y a un lien net entre le choix du vĂ©hicule / notre corps (comprenant les dĂ©faillances/ faiblesses physiques venant gĂ©nĂ©tiquement de nos parents, le type d’enfance Ă  vivre et donc le type de vie Ă  vivre qui s’impose Ă  nous temporairement ou dĂ©finitivement si nous ne sortons pas la tĂŞte de l’eau) et les desseins de l’âme
    • En tant qu’occidentaux, nous avons un idĂ©al de vie Ă  atteindre : une rĂ©ussite familiale, professionnelle, sociale… La valeur d’un individu se mesure en fonction du milieu socio-culturel et professionnel dont on est le fruit…
    • Or l’âme n’a aucune considĂ©ration pour ses impĂ©ratifs temporels et arbitraires
  • L’âme choisit, Ă  dessein, un vĂ©hicule physique pour contraindre notre personnalitĂ© (qui n’est pas une entitĂ©, comme on pourrait le croire, mais un flot dynamique d’expĂ©riences, une succession d’instants de conscience, dont les motivations profondes sont conditionnĂ©es par ce dont on est issu) Ă  aller vers un type d’expĂ©riences prĂ©cises, vers la remise en question nĂ©cessaire pour dĂ©couvrir notre vraie nature
    • Le corps “choisi” a ses propres limites, qui, si elles sont dĂ©passĂ©es par une vie inappropriĂ©e (et surtout des habitudes Ă©motionnelles ou mentales nĂ©fastes) au dessein impĂ©rieux de l’âme, provoquent une usure prĂ©coce des organes prĂ©sentant gĂ©nĂ©tiquement des faiblesses et donc la maladie
    • L’esprit d’un occidental est largement tournĂ© vers l’extĂ©rieur, la maĂ®trise et la connaissance de la matière sous toutes ses formes du plus petit (nanotechnologie) au plus large (astronomie et conquĂŞte de l’espace) – Notre existence se fonde uniquement sur l’expĂ©rimentation de la matière, au point de nous en rendre prisonnier par : l’aviditĂ©, la jalousie, l’attachement, la malveillance, l’arrogance et finalement l’ignorance profonde de qui nous sommes – Tout ce que les bouddhistes appellent les “poisons mentaux”.
  • C’est l’âme qui impose son “timing” – En tant que thĂ©rapeutes, nous sommes justes les tĂ©moins de ce timing :
    •  Il se peut qu’un individu n’ait jamais Ă  se remettre en question parce que le dessein de son âme est de rĂ©ussir et de tenir un rĂ´le dont la SociĂ©tĂ© a besoin pour assurer son bon fonctionnement
    • Nous pouvons ĂŞtre juste lĂ  pour remettre l’individu sur les rails de son destin afin qu’il continue d’accomplir son rĂ´le et d’expĂ©rimenter les aspects de ce que sa vie lui offre
    • Via les ondes dĂ©gagĂ©es par votre corps (et au travers duquel s’exprime votre âme), nous mesurons les souffrances excessives que vous imposez Ă  ce vĂ©hicule si prĂ©cieux – Nous sommes lĂ  pour vous faire dĂ©couvrir son mode de fonctionnement et l’harmonie vers laquelle il faudrait tendre.

Mille remerciements Ă  tous mes patients

Le magnĂ©tisme, comme bien d’autres alternatives, est classĂ© au rang des superstitions par les “orthodoxes” (au sens Ă©tymologique du terme : ceux qui sont conformes aux doctrines scientifiques, morales, religieuses…).

Mon choix du “Soin Ă  distance” est Ă  dessein – je souhaite du plus profond du coeur que les patients rĂ©alisent Ă  quel point notre UNIVERS – au sens galactique du terme – est conçu sur des lois vibratoires, mĂ©taphysiques phĂ©nomĂ©nales qui dĂ©passent notre entendement !
Mon choix du “Soin Ă  distance” repose donc sur l’inconcevable : Comment sans photo, Ă  distance, est-il possible de soulager ? Et pourtant, c’est le cas, grâce Ă  Dieu !

En tant que “5ème roue du carrosse”, j’interviens la plupart du temps en dernier recours, pour les maladies graves, les neuropathies intolĂ©rables, les incurables… pour ceux qui ont dĂ©jĂ  consultĂ© mĂ©decins, spĂ©cialistes, suivi la plupart des examens mĂ©dicaux / thĂ©rapies allopathiques affĂ©rents Ă  leur affections…

Je rends grâce à Dieu et à tous les patients qui me font confiance pour les raisons suivantes :

  • La complexitĂ© de leurs affections m’ont obligĂ©e Ă  Ă©tudier encore et encore, consulter les sites spĂ©cialisĂ©s dans chaque maladie du monde entier : France, Etats-Unis, Chine, Japon…
  • Essayer de comprendre les maladies, les rouages de la dĂ©gradation de l’organisme…
  • Etendre mes connaissances grâce Ă  des auteurs formidables : Encyclopedia of Cancer (Editor Joseph Bertino), ouvrages de Jean-Pierre Willem, Healing Lyme de Stephen Harrod Buhner, The Fungal Pharmacy de Robert Rogers, The Treatment of Modern Western Diseases With Chinese Medicine de Bob Flaws et Philippe Sionneau, Koneman’s Color Atlas and Textbook of Diagnostic Microbiology, The Scientific Basis of Integrative Medicine de Leonard A. Wisneski, Lucy Anderson…
  • DĂ©couvrir les protocoles de la mĂ©decine moderne, les approches des mĂ©decines ancestrales, celles et ceux qui ont mixĂ© les richesses mĂ©dicales tant modernes que fondamentales…