Magnétiseur-Guérisseur
Get Adobe Flash player

Guérir…

billionphotos-1198973_largeLe processus de guérison…

La maladie est la dégradation d’un ensemble de facteurs :

  • Le déséquilibre part d’une zone ou d’un organe, puis s’étend aux zones adjacentes dans la mesure où le fonctionnement partiel ou défectueux a des conséquences colatérales : circulatoire, lymphatique, hormonale, nerveux…

Les causes de ce déséquilibre agissent concomitamment :

  • Des chocs émotionnels de la sphère familiale, amicale, professionnelle
  • L’alimentation et plus généralement l’hygiène de vie
  • Les modes de pensée, les poisons tels que la haine, la rancune, la jalousie, l’avidité, la colère, l’ignorance…
  • L’hérédité jouant le rôle de terrain favorable ou malheureusement d’handicap
  • L’environnement, les pollutions…

La médecine moderne a une puissance de frappe phénoménale – Les progrès scientifiques forcent l’admiration et sont une véritable bénédiction pour l’humanité.

Certaines maladies font de la résistance et défient les connaissances scientifiques.

Le processus de guérison est alors long et nécessite parfois un ensemble de changements :

  •  Soutenir le physique :
    • Adopter une alimentation adéquate
    • S’aider de la phytothérapie, de l’aromathérapie
  • Soutenir l’émotionnel (ce qu’il y a de plus dur à faire)
    • Bannir le négativisme
    • Favoriser l’optimisme
  • Soutenir le mental :
    • S’aérer l’esprit : faire de la gymnastique douce, de l’aquagym
    • Re-découvrir la nature

En tant que thérapeutes, nous n’avons pas de baguette magique.
Un long processus de détérioration des fonctionnalités biologiques pour en arriver à une certaine maladie ou déséquilibre psychologique nécessite un long bouleversement en vous-même.

La vie de ce sage SWAMI SIVANANDA illustre bien cette constatation : Médecin de formation, il soignait beaucoup de patients jusqu’au jour il abandonna sa mission pour devenir sage hindou parce qu’il était persuadé que cela ne servait à rien de soigner le corps pour combattre une maladie mais qu’il fallait mieux changer les modes de pensée, modes de vie pour résoudre les problèmes de santé du corps, qui en étaient la conséquence.


Le magnétisme peut aider, ainsi que tous les conseils que nous essayons de vous transmettre.
Notre action peut s’avérer complémentaire à la médecine et certains hôpitaux (y compris dans le monde) y recourent officiellement…

Le processus d’amour et de compassion que l’on vous envoie par l’acte du magnétisme vous saura d’autant plus bénéfique que vous le recevrez comme un cadeau que vous fait l’invisible sur le chemin de votre évolution. Ce serait le plus merveilleux des bienfaits que vous vous feriez à vous-même, d’ailleurs.

Voici les observations que nous sommes “obligés” de constater, tellement cela s’impose à nous en tant que nettoyeur de l’aura et manipulateur des énergies qui y circule :

  • La maladie est bien souvent une épreuve mise sur notre chemin, en vue de notre évolution : la remise en doute de notre être est tellement profonde, notre désespérance nous oblige à trouver des réponses au-delà des apparences…
  • Opère un lent processus (soit issu de l’enfance, soit des turpitudes de la vie, soit parfois de vie antérieure) d’accumulation dans l’aura de pensées/émotions négatives ou souffrances, qui finissent par bloquer la circulation des énergies qui nous arrivent de la terre et du “cosmos”
  • Il y a un lien net entre le choix du véhicule / notre corps (comprenant les défaillances/ faiblesses physiques venant génétiquement de nos parents, le type d’enfance à vivre et donc le type de vie à vivre qui s’impose à nous temporairement ou définitivement si nous ne sortons pas la tête de l’eau) et les desseins de l’âme
    • En tant qu’occidentaux, nous avons un idéal de vie à atteindre : une réussite familiale, professionnelle, sociale… La valeur d’un individu se mesure en fonction du milieu socio-culturel et professionnel dont on est le fruit…
    • Or l’âme n’a aucune considération pour ses impératifs temporels et arbitraires
  • L’âme choisit, à dessein, un véhicule physique pour contraindre notre personnalité (qui n’est pas une entité, comme on pourrait le croire, mais un flot dynamique d’expériences, une succession d’instants de conscience, dont les motivations profondes sont conditionnées par ce dont on est issu) à aller vers un type d’expériences précises, vers la remise en question nécessaire pour découvrir notre vraie nature
    • Le corps “choisi” a ses propres limites, qui, si elles sont dépassées par une vie inappropriée (et surtout des habitudes émotionnelles ou mentales néfastes) au dessein impérieux de l’âme, provoquent une usure précoce des organes présentant génétiquement des faiblesses et donc la maladie
    • L’esprit d’un occidental est largement tourné vers l’extérieur, la maîtrise et la connaissance de la matière sous toutes ses formes du plus petit (nanotechnologie) au plus large (astronomie et conquête de l’espace) – Notre existence se fonde uniquement sur l’expérimentation de la matière, au point de nous en rendre prisonnier par : l’avidité, la jalousie, l’attachement, la malveillance, l’arrogance et finalement l’ignorance profonde de qui nous sommes – Tout ce que les bouddhistes appellent les “poisons mentaux”.
  • C’est l’âme qui impose son “timing” – En tant que thérapeutes, nous sommes justes les témoins de ce timing :
    •  Il se peut qu’un individu n’ait jamais à se remettre en question parce que le dessein de son âme est de réussir et de tenir un rôle dont la Société a besoin pour assurer son bon fonctionnement
    • Nous pouvons être juste là pour remettre l’individu sur les rails de son destin afin qu’il continue d’accomplir son rôle et d’expérimenter les aspects de ce que sa vie lui offre
    • Via les ondes dégagées par votre corps (et au travers duquel s’exprime votre âme), nous mesurons les souffrances excessives que vous imposez à ce véhicule si précieux – Nous sommes là pour vous faire découvrir son mode de fonctionnement et l’harmonie vers laquelle il faudrait tendre.