Magn̩tiseur РNaturopathe
Eau Pure

La meilleure boisson pour l’homme : L’eau dissout toutes les toxines…

En Savoir Plus

Nourriture Nature

Utiliser la force vitale des aliments via la lumière du soleil qu’ils absorbent au cours de leur croissance…

En Savoir Plus

Youtube

Naturopathie

Yoga léger

Méditer

Chaîne gratuite
Claude-Sophie
sur

 CS

En Savoir Plus

Yoga léger

Le Corps ne s’use que si l’on ne s’en sert pas !
La sédentarité tue à petit feu…

En Savoir Plus

Méditer

Méditer en Conscience : pour guérir petit à petit de nos souffrances émotionnelles, conflits non résolus, chocs, relations… 

En Savoir Plus

Fibrome utérin, le mal de la femme

Le fibrome utérin est la tumeur bénigne la plus fréquente chez la femme.

Les myomes apparaissent entre 20 et 40 ans, particulièrement fréquent chez les femmes de plus de 45 ans. C’est une maladie qui survient chez 1 femme sur 4 au moins. Ce taux monte à 40% avec l’âge.

LES MYOMES

Les fibromes sont une sorte de tumeur bénigne, solide, très ferme de volume variable (de quelques mm à plusieurs dizaines de cm) et d’un poids allant de quelques grammes à plus d’1 kilo, qui se développe dans les muscles utérins des femmes. Il se forme à partir d’une cellule musculaire de l’utérus qui se met à proliférer anormalement sous l’influence de plusieurs facteurs, en particulier hormonaux. Le myome est généralement plus fréquent chez celles qui n’ont jamais accouché.

Les fibromes se développent sous l’influence des Å“strogènes et l’hormone de la croissance. Ils ont tendance à diminuer ou à se stabiliser sous l’effet des dérivés progéstéroniques ou d’une amélioration de la balance Å“strogène / progestérone.

SYMPTÔMES

  • Irrégularités dans les menstruations
  • Règles abondantes
  • Douleur inguinale soudaine
  • Douleur à l’aine qui dure longtemps
  • Anémie possible
  • Infertilité et fausse couche
  • SIGNE D’INTOXICATION profond de l’utérus à cause d’une alimentation inadaptée (trop acidifiante et trop riche en oestrogènes : viandes, laitages, céréales telles que le blé, l’avoine, le riz…), médicaments, polluants dans les protections intimes, manque de sport…
  • SIGNE D’UN FOIE EPUISE : Si le foie est congestionné et ne produit pas assez de bile, n’est pas transformé l’oestrogène en progestérone, qui s’accumule en excès soit dans la graisse, soit dans les fibromes.
  • Causes environnementales : les biberons contenant du bisphénol A seraient à l’origine de tumeurs à l’utérus, chez les femelles rats… Il y a également la pollution dans l’air, les pesticides, et tout un tas d’autres causes potentielles, comme par exemple si vous travaillez dans un lieu utilisant des produits chimiques…

A NOTER : La pilule contraceptive ou le stérilet sont bourrés d’hormones, très utile pour prévenir la grossesse mais cela n’est pas sans conséquence d’un point de vue hormonal. Les tampons et serviettes non bio sont composés de chlore et d’autres produits nocifs, en contact direct avec les parties intimes…

=> Tester votre acidité en achetant des bandelettes à pH en pharmacie

Consultation : 45 €uros

 

Séance à distance (Téléphone, Skype, FaceTime)

Séance en cabinet Ã  Caen (14)

Voici mes différentes coordonnées :

Tél. : 06 01 77 78 34
Facebook : facebook.com/gaia.sante
Email : claude-sophie@sautdelange.com

3   A X E S   P O U R   V O U S   A I D E R

ALIMENTATION

& Compléments

  • Manger le plus alcalinisant possible afin d’aider le corps à se régénérer
  • Le bio est obligatoire – Les pesticides contenus dans l’alimentation industrielle ne font qu’aggraver les fibromes et sont connus pour leurs effets sur les dérèglements hormonaux en tant que perturbateurs endocriniens.
  • Boire beaucoup d’eau et de la bonne eau
  • Consommer beaucoup les fruits entiers bio, produisant l’hormone leptine, hormone de la satiété.
  • Favoriser les bonnes graisses
  • Préparer des laits végétaux
  • Manger beaucoup d’antioxydants
  • Equilibrer naturellement les hormones avec des phyto-oestrogènes.
  • Privilégier les aliments sans gluten
  • Manger des aliments crus riches en fibres solubles qui régulent les hormones et la concentration d’œstrogènes dans le sang, les fibres aident aussi le gros intestin à évacuer les toxines.
  • Faire le plein d’omega-3 qui favorise l’équilibre en luttant contre l’insulinorésistance et l’inflammation.
  • Favoriser les protéines légères
  • Manger certains aliments avec modération
  • Analyser son alimentation à la loupe – EVITER :
    • Réduire toutes les sources d’oestrogènes
    • Diminuer les portions pour réduire la masse graisseuse.
    • Supprimer certains aliments

PHYTOTHERAPIE

PLANTES TRAITANT LES FIBROMES

Traiter les fibromes, hémorragiques ou non, sous l’effet des dérivés progéstéroniques ou d’une amélioration du rapport oestrogène-progestérone.

D’autres plantes participent à la diminution de la taille du fibrome par leur effet anti-inflammatoire, antioxydant sur le petit bassin et renforcent l’insuffisance veineuse, hémostatique.

PLANTES POUR L’UTERUS

La consommation de certaines plantes peut permettre à l’utérus de retrouver de la tonicité et de résister aux douleurs issues des saignements.

H O M E O P A T H I E

PLANTES HEPATIQUES
& INTESTINALES

Les plantes hépatiques aident le foie à éliminer des Å“strogènes endogènes et exogènes afin de rétablir l’équilibre hormonal. Cette faculté permet de ralentir et même de stopper l’augmentation des fibromes.

Ces plantes luttent également efficacement contre les constipations chroniques. En effet, l’élimination des déchets du corps, et par ricochet ceux engendrés par le fibrome, se fait correctement en cas de bonne régularité au niveau des selles.

Les hormones envoyées par le foie dans les intestins pour être éliminées à partir de la bile seront plutôt réabsorbées par l’organisme en cas de difficulté d’évacuation des selles, d’où la nécessité de combattre les constipations chroniques.

PLANTES LYMPHATIQUES

Les espèces végétales lymphatiques permettent de réparer en profondeur les tissus. Elles facilitent la circulation lymphatique et réduisent les saignements.

PLANTES REGULATRICE HORMONOLE

Un bon fonctionnement hormonal aide à la résorption le fibrome. Ces espèces végétales ont en effet une action directe sur l’équilibre entre progestérone et Å“strogène.


AROMATHERAPIE

GEMMOTHERAPIE

NATUROPATHIE

DRAINER LE FOIE

Un déséquilibre de l’ « homéostasie » (l’équilibre des fonctions du corps) engendre une concentration élevée d’hormones endocrines, d’oestrogène et d’aldostérone dans le sang. Ces hormones sont responsables de la rétention de sel et d’eau. Si des calculs bouchent la vésicule biliaire et les conduits biliaires du foie, ces hormones ne peuvent pas être transformées et suffisamment désintoxiquées. Leur concentration dans le sang atteint des niveaux anormaux, causant des gonflements dans le tissu conjonctif et de la rétention d’eau.

DETOXIFIER L’INTESTIN

La faible quantité bile indispensable aux intestins pour absorber les vitamines contenues dans les aliments affecte les systèmes circulatoires, lymphatiques et urinaires.
Un mauvais drainage lymphatique dans le région du bassin chez la femme mène à une immunité réduite, à des problèmes de menstruation, au syndrome pré-menstruel, à des troubles ménopausiques, à la maladie pelvienne inflammatoire (PID), à la cervicité, à toutes sortes de maladies utérines, à une dystrophie vulvaire, à des kystes ovariens et des tumeurs, à la destruction cellulaire, à un manque d’hormones, à une réduction de libido, à la stérilité et à des mutations génétiques cellulaires menant au cancer.

Demande de Rendez-Vous

Demande de Rendez-Vous

Nom*
Prénom*
Email*
Votre Demande :*
Word Verification:

Règlement PAYPAL
(une fois le rendez-vous fixé)

Rappel Date Consultation*
Nom*
Email (identique à paypal)*
Vérification:
Votre règlement PAYPAL*